الإثنين, 30 تشرين2/نوفمبر -0001 00:00

02juin08f

Home - Accueil

في كل يوم، نساهم بجهدنا في تقديم إعلام أفضل وأرقى عن بلدنا، تونس

Un effort quotidien pour une information de qualité sur notre pays, la Tunisie.

Everyday, we contribute to a better information about our country, Tunisia

TUNISNEWS
8 ème année, N°  2932 du 02.05.2008
 archives : www.tunisnews.net
Reporters Without Borders:Prison authorities urged to ensure imprisoned journalist’s safety after he is threatened by fellow inmate
Reporters sans frontières:Communiqué de presse:Le journaliste Slim Boukhdir menacé dans sa cellule
Tunisia whatch:Tunisie : Journée d’émeutes à Feriana
le numéro 108 d'ELKHADRA
AFP:Le Maroc participe à une opération anti-terrorisme de l'Otan en Méditerranée
AFP:Mali/otages autrichiens: brève visite à Bamako du ministre autrichien des AE
AFP: Tunisie: Belhassen Trabelsi et Abdelwaheb Abdallah prennent le pouvoir !
Y-a-t-il vraiment pénurie d'huile végétale ?
Le Temps:Facebook.com - le site qui marche fort en ce moment  Y être ou ne pas y être !

Reporters Without Borders
Press release

2 June 2008

TUNISIA

Prison authorities urged to ensure imprisoned journalist’s safety after he is threatened by fellow inmate
 


Reporters Without Borders wrote to Tunisia’s director-general of prisons and reeducation, Nabil Kalboussi, on 30 May expressing its concern for the physical safety of journalist Slim Boukhdir in Sfax prison (230 km south of Tunis), where he is serving a one-year sentence.
 
“We are horrified to learn that a fellow inmate armed with a knife was left alone in a cell with Boukhdir on 27 May,” the letter said. “This non-political detainee threatened to stab Boukhdir several times. Guards posted near the cell did not intervene although Boukhdir repeatedly shouted for help. Boukhdir was left for more than an hour with this reputedly dangerous man, who was put in Boukhdir’s cell in order to terrorise him.”
 
The letter added: “It is your duty to ensure the safety of detainees. We would hold you responsible if anything at all were to happen to Boukhdir. It is furthermore unacceptable that he is being denied even minimal conditions of hygiene. Despite contracting scabies as a result of the lack of cleanliness in the prison, he still has not been allowed to use its communal showers.”
 
The incident with the armed inmate came several days after the publication of a letter about conditions in the prison which Boukhdir dictated to his wife during one of her visits. “I have always known that I would end up in prison,” the letter began. “I knew the Tunisian regime would reserve this fate for me sooner or later.”
 
Boukhdir was arrested during a police ID check as he was leaving Sfax to return to Tunis on 26 November 2007. A district court in Sakiet Ezzit, on the outskirts of Sfax, sentenced him to a year in prison on 4 December 2007 on charges of “insulting behaviour towards an official in the exercise of his duty,” “violating decency” and “refusing to produce identity papers.”
 
Reporters Without Borders wrote to more than 20 foreign embassies in Tunis on 27 May asking them to show their support for Boukhdir by receiving his wife.

Reporters sans frontières
Communiqué de presse

2 juin 2008
TUNISIE

Le journaliste Slim Boukhdir menacé dans sa cellule : Reporters sans frontières appelle les autorités à assurer la sécurité du détenu, faute de vouloir le libérer
 

Reporters sans frontières a adressé, le 30 mai 2008, un courrier à Nabil Kalboussi, directeur général des prisons et de la rééducation, pour exprimer son inquiétude concernant l’intégrité physique du journaliste Slim Boukhdir, détenu à la prison civile de Sfax (231 km au sud de Tunis).

“Nous avons appris avec effroi qu’un détenu muni d’un couteau a été laissé seul, pendant plus d’une heure, avec le journaliste le 27 mai dernier. Ce prisonnier de droit commun a menacé de le poignarder à plusieurs reprises sans que les gardiens postés près de la cellule n’interviennent malgré les cris et les nombreux appels à l’aide lancés par le journaliste. Pendant plus d’une heure, Slim Boukhdir a été aux prises avec cet individu, réputé dangereux, introduit dans la cellule du journaliste pour le terroriser”, a écrit l’organisation.

“Il est de votre obligation d’assurer la sécurité des détenus. Nous vous tiendrions pour responsable s’il arrivait quoi que ce soit à Slim Boukhdir. Par ailleurs, il est inadmissible que le détenu soit privé des conditions minimales d’hygiène. Monsieur Boukhdir a contracté la gale à cause de l’insalubrité de la prison et il n’est toujours pas autorisé à se laver dans les douches communes”, s’est indignée Reporters sans frontières.

Cet incident est intervenu quelques jours après la publication d’une lettre dictée par Slim Boukhdir à son épouse durant une visite et dans laquelle il raconte ses conditions de détention. “J’ai toujours su que finirai en prison, je savais que le régime tunisien me réserverait ce sort tôt ou tard”, a-t-il déclaré dès la première phrase de son message.

Slim Boukhdir a été arrêté le 26 novembre 2007 suite à un contrôle d’identité sur la route reliant Sfax à la capitale tunisienne. Le journaliste a été condamné, le 4 décembre, à un an de prison pour “outrage à fonctionnaire dans l’exercice de ses fonctions”, “atteinte aux bonnes moeurs” et “refus de présenter ses papiers d’identité” par le tribunal cantonal de Sakiet Ezzit dans la banlieue de Sfax.

 
Le 27 mai 2008, Reporters sans frontières a lancé un appel à plus d’une vingtaine d’ambassades étrangères basées à Tunis pour leur demander de recevoir la famille de Slim Boukhdir, en signe de soutien au journaliste.


Tunisie : Journée d’émeutes à Feriana
 


Après des tensions qui n’ont cessé d’augmenter au cours de la semaine dernière, des émeutes ont éclatés aujourd’hui dans la localité de Feriana depuis le matin.

D’après des témoignages concordants sur les lieux la population a largement descendu dans la rue aujourd’hui pour manifester son mécontentement. Les forces de l’ordre présentes en renfort ont essayé de disperser les manifestants avec l’emploi de gaz lacrymogène et jets d’eaux bouillantes, alors que des habitants tentaient de les chasser par le jet de pierre sur les voitures de police à partir des toits de leurs maisons. Une situation confuse et un désordre total continu de régner dans la localité suivant les habitants sur place.

Ces tensions semblent s’inscrire dans la vague de mécontentements populaires qui a commencés dans la région de Gafsa sans trouver de solution jusqu'à présent. Elles expriment un mécontentement généralisé contre le chômage, la marginalisation et la cherté de la vie surtout largement répandu parmi les jeunes dans ces régions et qui commence à être relayé par leurs familles. Des marches de protestation et une contestation des autorités locales jugés incapables et taxés de corruption est en train de s’installer. Le délégué de Fériana aurait fait l’objet d’une agression en pleine rue il y a deux jours alors qu’il cherchait à chasser des marchands ambulants qui occupaient les trottoirs des rues. Des marches de protestation auraient aussi étés organisés à Majel Bel abbes délégation voisine de Feriana.

Feriana est une délégation du centre ouest du gouvernorat de Kasserine proche des frontières algérienne qui comte 24 000 habitant. Située dans la partie sud de la dorsale tunisienne, à 745 mètres d'altitude, c'est l'une des villes les plus élevées de Tunisie. Elle est à 340 Km de Tunis et à 70 Km de Gafsa et de Tébessa en Algérie.


(Source: Tunisia whatch   le lundi 2 juin 2008)

Lien: http://tunisiawatch.rsfblog.org/archive/2008/06/02/tunisie-journee-d-emeutes-a-feriana.html


Voici le numéro 108 d'ELKHADRA. Bonne lecture.
عنوان البريد الإلكتروني هذا محمي من روبوتات السبام. يجب عليك تفعيل الجافاسكربت لرؤيته.
http://elkhadra.over-blog.com/

#  BEN ALI LA TAUPE SIONISTE 
# Communiqué CPR
# LETTRE DE A.HAROUNI
# PRISE DE TËTE
# LA RUPTURE
# Le paria politique
# Je suis un khazar fier de l’être.
# De la milice
# DE LA RECONCILIATION DEMOCRATIQUE.
# JE TE LE DIS
# K.TRAOULI
# OPA sur le Maghreb
# OBAMA CHARME..
# LE COEUR ET LA RAISON
# The Importance of an International Alliance for the Oppressed Peoples
# Sombres jours pour l’humanité
# LIRE LA TUNISIE ENTRE LES LIGNES
# Parle à mon........
# Quelle conscience postcoloniale française


AFP, le 2 juin 2008 à 16h41
Le Maroc participe à une opération anti-terrorisme de l'Otan en Méditerranée
 

BRUXELLES, 2 juin 2008 (AFP) - Le Maroc participera désormais à l'opération "Active Endeavour" de l'Otan qui vise à déjouer une éventuelle attaque terroriste en Méditerranée, a annoncé lundi l'Alliance dans un communiqué.
Le secrétaire général de l'Otan Jaap de Hoop Scheffer et l'ambassadeur du Maroc en Belgique ont signé lundi les textes officialisant la contribution marocaine à cette opération lancée après les attentats du 11 septembre 2001.
"Cet accord témoigne indiscutablement de notre volonté commune de lutter contre le terrorisme qui affecte aussi bien votre pays que l'ensemble des pays de l'Alliance", a déclaré M. de Hoop Scheffer. En 2004, les Etats membres de l'Otan avaient décidé de proposer aux pays dits du "dialogue méditerranéen" (Algerie, Egypte, Israël, Jordanie, Mauritanie, Maroc et Tunisie) de participer à l'opération "Active Endeavour".
Depuis 2001, des frégates, sous-marins et appareils de reconnaissance mis à disposition de l'Otan par les pays membres patrouillent chaque jour dans toute la Méditerranée pour déjouer et décourager une attaque terroriste.

AFP


AFP, le 2 juin 2008 à 16h13
   Mali/otages autrichiens: brève visite à Bamako du ministre autrichien des AE
 
BAMAKO, 2 juin 2008 (AFP) - La ministre autrichienne des  Affaires étrangères Ursula Plassnik a effectué une brève visite à  Bamako dans le cadre de l'enlèvement de deux Autrichiens par  Al-Qaïda en février en Tunisie et probablement retenus au Mali, a indiqué lundi une source diplomatique malienne. "Elle est arrivée dimanche soir et elle est retournée à bord d'un avion spécial ce lundi", a déclaré à l'AFP un diplomate malien s'exprimant sous couvert de l'anonymat. 
La chef de la diplomatie autrichienne est venue "dans le cadre de l'affaire  des otages autrichiens", a confirmé un autre diplomate malien. "Elle a eu un entretien avec le président Amadou Toumani
Touré au palais présidentiel", a ajouté la même source. 
"Elle est venue "remercier les autorités maliennes pour tout ce qu'elles font dans le cadre de la libération des deux otages autrichiens", selon cette source.   "Ce que je peux vous dire, c'est que les choses avancent", a précisé à l'AFP une source proche du dossier. 
Le 24 mai, le chef des négociateurs autrichiens Anton Prohaska s'était voulu optimiste. "On progresse lentement mais sûrement. Nous sommes confiants", avait-il déclaré depuis Bamako. 
Wolfgang Ebner, 51 ans, et sa compagne Andrea Kloiber, 44 ans, originaires de la région de Salzbourg (nord de l'Autriche), ont été portés disparus le 22 févier, alors qu'ils se trouvaient dans le sud de la Tunisie. Ils auraient été conduits au Mali après une traversée de la Libye et de l'Algérie.
Leur enlèvement a été revendiqué le 10 mars par la Branche d'Al-Qaïda au Maghreb islamique (ex-Groupe salafiste pour la prédication et le combat, GSPC, algérien), qui avait initialement exigé la libération d'islamistes détenus en Algérie et en Tunisie.
Les ravisseurs auraient également exigé une rançon de 5 millions d'euros, selon des informations de presse non confirmées.


 AFP
Tunisie: Belhassen Trabelsi et Abdelwaheb Abdallah prennent le pouvoir !
 

 Par Al Mouwaten Rakib
Ça se confirme de plus en plus et la ligne droite est bien entamée : Belhassen Trabelsi et Abdelwaheb Abdallah s’associent pour le meilleur et pour le pire (surtout pour le pire !) pour consolider leurs acquis, renforcer leur pouvoir et boucler la succession de Ben Ali à la tête du pays.  La répartition est simple : Belhassen Trabelsi occupe tout le terrain économique et Abdelwaheb Abdallah le terrain politique. Et le sprint final est presque lancé !
On le constate très bien ces derniers temps. D’abord avec cette prise de pouvoir par la force à la Banque de Tunisie, où Alya Abdallah (l’épouse de Abdelwaheb) et Belhassen Trabelsi ont pris les rênes du pouvoir. Ensuite, la préparation de l’ « attaque » sur Tunisair qui se profile doucement mais qui ne va pas tarder. Plus précisément à ce niveau, Tunisair est dans un état catastrophique ! Des charges de plus en plus énormes pour différents facteurs, manque de rentabilité, mauvaise gestion, conflits internes…L’exercice 2007 est certainement déficitaire mais des pressions énormes sont exercées sur les experts comptables et le commissaire aux comptes pour maquiller le bilan et n’opposer aucune réserve ! De l’autre côté, Belhassen prépare la fusion de Karthago avec Nouvelair[1] pour occuper tout le terrain des charters et du low cost. La nouvelle entité va se réintroduire en Bourse après l’OPR de Karthago et va pouvoir ramasser encore des liquidités en annonçant des fausses perspectives et en trompant les épargnants ! La suite on la connaît déjà: Tunisair se fragilise de plus en plus, grâce notamment à la complicité de Nabil Chettaoui le PDG actuel, et Karthago-Nouvelair consolide leur fusion, ramasse des actions bradées de Tunisair sur le marché financier et se porte in fine acquéreur de la compagnie nationale dans le cadre d’un plan de privatisation « imposé » soit disant par la Banque mondiale et le FMI, dans l’objectif de concentrer l’activité et de rendre la gestion plus efficiente ! A la lumière de ces développements, dressons un premier bilan : Belhassen Trabelsi chapeautera en toute vraisemblance tout le secteur du transport aérien et du tourisme sans oublier une partie du secteur financier avec la BT. Reste un autre secteur stratégique : les Télécom. Et là aussi, le tour est presque joué. Tunisie Telecom qui est partiellement privatisé aux Emiraties de Dubai Tecom (très « potes » avec Belhassen), le sera sous peu majoritairement avec une intermédiation de Belhassen en contrepartie d’une bonne commission et éventuellement d’une part dans le capital, et pourquoi pas un siége au Conseil d’administration. Voilà pour le terrain économique !

Concernant le terrain politique, c’est Abdelwaheb Abdallah qui s’en occupe en avançant ses pions avec beaucoup de ruse et d’habilité. Si vous le constatez, il n’ y a pas une journée qui passe sans qu’il y’a une actualité sur Abdelwaheb, c’est notre Sarko local ! Là par exemple, cette semaine même, après avoir rencontré le Président et le Premier Ministre Turcs, il a regagné trés vite Tunis pour ne pas rater des hauts responsables russes en visite en Tunisie pour des sujets qui ne concernent pas directement le Ministre des affaires étrangères. L’objectif maintenant est d’arracher dans les plus brefs délais, un aparté quelques part dans le monde avec Tzipi Livni le Ministre des affaires étrangères d’Israël qui succédera fort probablement à Olmert et qui sera un grand atout pour Abdelwaheb[2] !

Ben Ali pour sa part, adhère complètement à ce plan, ça convient parfaitement aussi bien à lui qu'à sa chère épouse ! Il verrouille ainsi sa succession en sachant dés maintenant entre les mains de qui elle se prépare, et se rassure quant aux quelques années qui lui reste au pouvoir !   

[1] Voir Journal La Presse du 31 mai 2008.
[2] Abdelawheb lui annoncera probablement l’ouverture prochaine d’une ligne directe Tel Aviv – Djerba qui sera desservi par la compagnie de son « associé » Belhassen Trabelsi.


Y-a-t-il vraiment pénurie d'huile végétale ?
 
Depuis quelques jours, les ménages déplorent une certaine pénurie d'huile végétale sur le marché. Suite à certaines rumeurs, les consommateurs commencent à s'inquiéter et se mettent à stocker des provisions surtout qu'avec la cherté de l'huile d'olive, les Tunisiens sont de grands consommateurs d'huiles végétales.

 A signaler que la Tunisie importe l'huile végétale des Etats-Unis, de la France et de l'Italie.  Un accord financier a été signé, il y a deux ans entre le gouvernement tunisien et les USA, lesquels ont accordé à l'Office National de l'Huile un crédit lui permettant d'importer l'huile américaine. Il va sans dire par ailleurs que les exportations tunisiennes des huiles végétales ont connu au cours des quatre premiers mois de l'année une croissance de 135,4%pour un volume de 9 mille tonnes exportées.

Ce qui importe aujourd'hui est de savoir s'il y a réellement une pénurie de stocks pour les huiles végétales en vrac ?. Si oui, pour qu'elles raisons, d'autant plus qu'on a enregistré une dynamique dans l'export au terme du premier semestre 2008?.

Y.G

(Source: "Le Temps" (Quotidien - Tunis), le 1er juin 2008)


Facebook.com - le site qui marche fort en ce moment
Y être ou ne pas y être !
 
Dans ce monde on peut vendre et acheter ses amis, envoyer des tests d'intelligence au professeur, commenter les photos d'un homme politique en maillot, retrouver un ami de la maternelle qui vit au Sri Lanka...un monde où tout est possible. Facebook.com, un réseau social virtuel  qui fait un tabac au niveau international et dont la fièvre a touché les internautes tunisiens est le dernier rassemblement  où il faut absolument être fiché...exister et le faire savoir.

 Après www.hi5.com (qui est devenu quand même démodé), Myspace avec son côté intello artistique, le must de cette année est sans doute Facebook. Littéralement « le livre des visages », il constitue un répertoire  de ceux qui veulent bien s'y inscrire. Au début en anglais, donc moins populaire, mais maintenant, la version française a cassé la barrière de la langue. La page contient une fiche, avec photo, date de naissance, le cursus, etc.et c'est à l'adhérent de choisir ses amis, télécharger ses photos, faire des jeux, des quiz et des tests rigolo. L'adhérent peut aussi créer un groupe ou se joindre à un groupe existant, un fan club ou une cause. Pour se faire une bonne liste d'amis, il faut envoyer des demandes, ajouter comme ami, et attendre la confirmation. La liste peut contenir des amis du monde réel et des amis connus sur le site, en parcourant les profils des autres. Après s'être fait des amis,  on peut procéder à organiser son profil, façonner sa personne à travers les quiz pour le Q.I., pour les illusions optiques, pour les capitales mondiales et les stars de cinéma, les tests les plus fous : «  quel genre de chocolat êtes-vous ? », « quel personnage des Simpson êtes-vous ? »...des milliers d'idées drôles et insolites pour montrer la dimension fantaisiste de la personne,  les surnoms, les groupes auxquels on peut appartenir :   fan de Amrou  Khaled ou  Jimi Hendrix, à vous de choisir, fan de soirées Jet Set ou de cercles littéraires, défendant la cause palestinienne ou le Darfour...les opinions personnelles ne le sont plus, les convictions  secrètes deviennent connues de tout le monde. Et puis, il y a les albums photos, du voyeurisme qu'on se plait à consolider avec des images dévoilant les fêtes, les vacances, les amis et la famille. On peut y retrouver la copine du voisin en bikini, la sœur d'un ami en France posant avec son petit ami... de quoi avoir une idée sur le mode de vie d'une personne sans bouger de sa chaise.

Pour Yasmine, 25 ans, ce site est une bénédiction,, «  il permet de retrouver des amis d'enfance qu'on a perdu de vue depuis plus d'une vingtaine d'années et de renouer le contact avec eux. J'ai même des amis aux Etats-Unis et au Canada dont j'ai perdu la trace mais avec qui j'échange aujourd'hui les photos, les vidéos et les nouvelles grâce à Facebook. » Cela est vrai d'autant plus qu'il suffit de taper le nom d'une personne pour la retrouver si elle est inscrite sur le site. Ainsi, on retrouve Cecilia Sarkosy, Paulo Coelho, Jack Lang, Marc Olivier Fogiel, et d'autres stars télé, auteurs ou chanteurs. Il ne faut pas oublier que le site est un bon outil social mais aussi un moyen de promotion, de publicité gratuite pour un évènement (concert, exposition, sortie d'un anniversaire..).

On peut retrouver son professeur ou son boss et trouver des affinités avec lui, des points communs insoupçonnables, comparer les choix de films.

Dans cette grande toile, on existe et on a une vie. L'inconvénient c'est qu'à trop vouloir se définir et s'exposer, on finit par perdre toute vie privée. Le voyeurisme, la curiosité trouvent largement leur place et les amis qui s'incrustent profitent des photos, des messages muraux, et des commentaires. C'est vrai qu'on peut limiter l'accès à la page personnelle dans son intégrité mais cela est insuffisant puisque plus on a d'amis, plus on risque l'exposition.

Pour Fadi, «  au début, le site était bien, mais là on exagère avec les photos et les groupes à but discriminatoire. Il n'y a aucun contrôle, on peut tout dire, tout afficher... ».

En plus des groupes aux idéaux pas très éthiques ( anti Juifs, anti Islam)Le danger du manque de protection a déjà frappé avec des virus déguisés en tests anodins ( secret crush par exemple). Ainsi, rien n'est privé ou secret, les pirates peuvent tout savoir de la personne et des amis de la personne !

Un responsable de l'agence de l'union européenne chargée de la sécurité informatique a signalé cette dérive en annonçant « un risque de gueule de bois numérique à la découverte de la quantité d'informations révélées involontairement ». A l'origine, créé par des étudiants britanniques pour les membres de leur université, facebook.com s'est ouvert au monde entier et ses tentacules s'étendent à toutes les catégories. Une expansion qui n'a pas échappé à Microsoft qui a voulu racheter le réseau.

Bientôt, quand on croisera une personne dont la tête nous dit quelque chose...on ne cherchera pas trop...on l'a vu sur facebook.

Hager ALMI

(Source: "Le Temps" (Quotidien - Tunis), le 1er juin 2008)

 

Home - Accueil - الرئيسية